Prise en charge au Centre Vision Laser

Prise en charge de la DMLA au Centre Vision Laser Paris Ouest

Le Centre Vision Laser Paris Ouest est pourvu d’un certain nombre d’équipements de pointe permettant le diagnostic et la prise en charge de la DMLA.

L’équipement du Centre:

Tests d’acuité visuelle
Bio microscope Haag Streit BQ pour examen de la rétine.
Rétinographe non mydriatique Topcon pour des photos de la rétine sans nécessité de dilatation par collyres.
OCT RTvue- 100 permet une analyse fine et précise avec carte d’épaisseur rétinienne et scan 3D de la macula.
Ne nécessite aucune injection.
Le champ visuel Octopus permettant l’analyse du scotome central.

Examens complémentaires

·       Acuité visuelle

Le patient se plaint d’une baisse de vision avec ses lunettes, qui le gène d’abord de près. Elle se mesure chaque œil séparément. Dans les cas où la mesure en dixième ne suffit plus : l’échelle ETDRS permet une meilleure évaluation des basses visions.

·       CV

L’examen du champ visuel permet d’évaluer la taille du scotome central, c’est-à-dire de la zone de non vision. C’est un examen qui pour être fiable demande une bonne participation du patient.

·       Fond d’œil

Après avoir instillé quelques gouttes de collyres pour obtenir une dilatation pupillaire, le fond d’œil permet au médecin de visualiser sur la rétine les signes d’une DMLA.
Des drüsens sont en général visibles au niveau de la macula, ils correspondent à des points jaunes de petite taille.
Des zones atrophiques peuvent être repérées au niveau de la macula.
Des zones hémorragiques sont parfois visibles au niveau de la rétine.

·       OCT

La Tomographie à Cohérence Optique est un examen indolore et non invasif, qui est comparable à un scanner de l’œil. Il permet d’analyser finement la rétine, en l’occurrence la macula dans le cas de la DMLA, afin de porter diagnostic et de suivre l’évolution.
Les drüsens, les plages d’atrophie et les hémorragies sont visibles et mesurables.
Il est possible de visualiser les néovaisseaux : il s’agit de vaisseaux pathologiques se développant dans la région maculaire et potentiellement très dangereux.
L’OCT permet aussi de repérer les signes associés (œdème maculaire), et d’en suivre l’évolution après traitement.
C’est un examen très rapide qui ne nécessite pas de gouttes préalables.

·       Angiographie en fluorescéine

Il s’agit de photographies du fond d’œil après injection dans une veine du bras d’un produit de contraste fluorescent. Cela permet de visualiser les vaisseaux rétiniens, les hémorragies ainsi que les zones atrophiques.
Cet examen parfois désagréable est aujourd’hui souvent remplacé par l’OCT mais il reste incontournable en début de prise en charge.

·       RNM

La Rétinophotographie Non Mydriatique a l’avantage de visualiser une partie du fond d’œil dont la macula sans dilatation. Il s’agit d’une photographie numérique de la rétine.