Description de la DMLA

Description de la DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’Age)

L’arrivée de nouveaux traitements efficaces renforce l’intérêt d’un dépistage précoce et d’une prise en charge rapide de la DMLA et des autres affections touchant la macula.
Dès l’apparition des premiers symptômes, une consultation spécialisée s’impose incluant les examens complémentaires qui permettront de confirmer ce diagnostic et de préciser la forme exacte de la DMLA afin de mettre en place les traitements appropriés.

 

Différentes formes de DMLA

La forme atrophique correspond à 80% des patients atteints de DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’Age). Appelée familièrement forme « sèche », elle se caractérise par une disparition des cellules au niveau de la macula. Elle touche souvent les deux yeux, avec une évolution lente. Les patients ont une baisse de vision centrale importante mais conservent le champ visuel périphérique utile aux déplacements.La forme exsudative, ou forme « humide », touche 20% des patients ayant une DMLA. Des néo vaisseaux se créent au niveau de la rétine mais ils sont très fragiles, ce qui peut induire des hémorragies. Ces néovaisseaux sont soit « occultes » (se développent sous l’épithélium pigmentaire), soit « visibles » (sus épithéliaux).  Ils provoquent une exsudation et donc une accumulation de liquide à l’intérieur de la macula. Un certain nombre de formes atrophiques peuvent évoluer en formes exsudatives.Au stade précoce, commun aux deux formes de Dmla, apparaissent au fond d’œil des petits points jaunes appelés drüsens qui correspondent à des résidus des cellules de la rétine.